Le pneu hiver

Soucieux de la sécurité des automobilistes, les organisations professionnelles de la filière pneumatique  vous informent sur le pneu hiver et vous rappellent les bonnes pratiques pour rouler en toute sécurité.

3

Site réalisé par

Logotype du syndicat des professionnels du Pneu.

Syndicat des professionnels du pneu

Syndicat des professionnels du pneu

Fondé en 1929, le SPP représente les réseaux de distribution, manufacturiers et importateurs de pneumatiques ainsi que les métiers connexes.
Il regroupe plus de 1500 entreprises adhérentes

Logo SNCP

Syndicat National du Caoutchouc et des Polymères

Syndicat National du Caoutchouc et des Polymères

Il représente et défend les intérêts des acteurs de la filière caoutchouc auprès des instances nationales et européennes.

Logo TNPF

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France

La mission du TNPF s’exerce dans les domaines de la normalisation, de la réglementation et de l’utilisation des pneumatiques. L’association représente la profession auprès des Pouvoirs Publics et des organisations professionnelles. Elle est garante des bonnes pratiques de la profession.

Les différents types de pneu, en fonction des saisons

Le pneu été

Fréquence conseillée des déplacements en zones de montagne
Rarement
Prix moyens*
77€
Performance à des températures supérieures à 7°
Performance à des températures inférieures à 7°
Performance sur chaussée enneigée ou verglacée
Bruit de roulement
Consommation de carburant
A noter

Le pneu toutes saisons

Fréquence conseillée des déplacements en zones de montagne
Occasionnellement
Prix moyens*
87€
Performance à des températures supérieures à 7°
Performance à des températures inférieures à 7°
Performance sur chaussée enneigée ou verglacée
Bruit de roulement
Consommation de carburant
A noter
Son dessin est inspiré d'un pneu hiver et sa gomme est proche de celle d'un pneu été

Le pneu hiver

Fréquence conseillée des déplacements en zones de montagne
Forte
Prix moyens*
98€
Performance à des températures supérieures à 7°
Performance à des températures inférieures à 7°
Performance sur chaussée enneigée ou verglacée
Bruit de roulement
Consommation de carburant
A noter
Il est conseillé d'en changer dès que les températures s'adoucissent

* Source panel Sell Out SPP/GfK 2020

Les différences techniques entre le pneu été et le pneu hiver

soleil
Le mélange de gomme pneu été

Le mélange de gomme d’un pneu été se rigidifie avec le froid et perd ses qualités d’adhérence (à l’image d’une tablette de chewing-gum qui devient cassante).

La bande roulement

Les pneus Été montés d’origine sur les véhicules actuels utilisent des dessins très lignés pour apporter silence, confort et économie d’énergie. Ce type de profil allié à des largeurs de plus en plus importantes pénalise l’adhérence sur chaussée enneigée ou verglacée.

La bande roulement comporte environ 200 lamelles.

Photographie de face de la bande de roulement d'un pneu été.Pneu hiver

©Michelin

Illustration d'un pneu avec un flocon au dessus de ce dernier.
Le mélange de gomme

Un pneu hiver dispose d’une gomme dont les propriétés élastiques spécifiques permettent de préserver sa souplesse et ses capacités d’adhérence au démarrage, au roulage et au freinage lorsque les températures sont froides ou très froides.

La bande de roulement

Elle se distingue par des rainures plus larges et plus profondes, combinées à un réseau dense de canaux dont la disposition permet l’évacuation plus rapide de l’eau et de la neige fondue. Entre 1500 et 2000 lamelles agissent comme des petites griffes. Elles améliorent la traction et le freinage. En fonction de leur position sur la bande de roulement, les lamelles ont des formes et des fonctions différentes.

Les pneus hiver les plus sophistiqués disposent de lamelles 3D ou autobloquantes. Leur géométrie très complexe leur permet de s’arrimer entre elles pour rigidifier les pavés de la bande de roulement. Ce concept permet de limiter le mouvement des pavés aussi bien dans le sens longitudinal que transversal pour améliorer la stabilité sur sol sec et la précision de conduite lors des accélérations et freinage et dans les virages.

Rouler avec des pneus hiver

En hiver, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les accidents sur chaussée enneigée sont beaucoup moins fréquent que sur chaussée sèche ou humide. Néanmoins, les accidents corporels dans les conditions de neige, grêle et verglas sont moins nombreux (moins de 2 % des accidents corporels) mais plus graves.

Quelles que soient les conditions météorologiques et le type de route, par temps froid, même sec le pneu hiver apporte un surcroît de sécurité.

En conditions climatiques hivernales

En conditions climatiques hivernales

Les manifestations les plus identifiables sont : la neige, la neige fondue, le verglas, la « glace noire » (plaques de verglas), le sol froid, le brouillard givrant.
On parle de conditions hivernales à partir de 3° C ou 4° C (cf. les alertes température dans les voitures et les poids lourds).

En conditions climatiques normales

En conditions climatiques normales

Passé l’hiver, les conditions météorologiques évoluent vers des sols plus chauds qu’ils soient secs ou humides. Les pneus hivers doivent alors passer le relais aux pneus été traditionnels, plus adaptés aux conditions tempérées. Les avantages apportés par les pneus hiver deviennent donc des inconvénients s’ils sont utilisés en été.

chaussee pluie

%

des accidents se produisent sur chaussée sèche ou humide

chaussee neige

%

des accidents se produisent sur chaussée verglacée ou enneigée

  • le dessin de la bande de roulement rend les pneus hiver plus bruyants
  • la distance de freinage est allongée
  • leur tenue de cap est plus floue
  • la gomme plus tendre va s’user plus rapidement
  • plus adhérente, elle génère une surconsommation

Essais de conduite sur sol enneigé

Ces tests de conduite sur neige ont été réalisées en 2016 par le TNPF (Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France) et illustrent l’efficacité d’un équipement adapté sur les chaussées enneigées.

schéma démontrant la différence de 30m sur la distance de freinage entre des pneus hiver et des pneus été sur sol enneigé, à 50km/h par -5 degré celsius.

Sur chaussée enneigée, à une température de –5° et à une vitesse de 50 km/h, les pneus hiver freinent 30 mètres plus court.

schéma démontrant la différence de 4m sur la distance de freinage entre des pneus hiver et des pneus été sur sol humide, à 80km/h par +5 degré celsius.

Sur chaussée mouillée à une température de 5° et à une vitesse de 80 km/h, les pneus hiver freinent 4 m plus court que les pneus été.

Lois et règlementations en france

Date d'entrée en vigueur

  • À compter du 1er novembre 2021, les obligations d'équipement durant la période hivernale s’étendront du 1er novembre au 31 mars

Zones géographiques concernées

Cette obligation s’appliquera uniquement dans les départements dits de « montagne » situés dans les massifs mentionnés à l’article 5 de la loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne, à savoir :

Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées et Massif vosgien

Nouvelle signalisation

L’Arrêté du 23 juin 2021 relatif à la modification de la signalisation routière paru le 10 juillet au Journal Officiel prévoit de signaler les entrées et sorties de zone d’obligation d’équipements en période hivernale par les nouveaux panneaux B58 et B59. 

Textes règlementaires

Dans le cadre de la Loi Montagne II, l’article 27 de la loi N°2016-1888 du 28 décembre 2016 a codifié un nouvel article L-314-1 dans le code de la route, relatif à l’obligation d’équipement de certains véhicules en période hivernale. Le Décret n° 2020-1264 du 16 octobre 2020 relatif à l’obligation d’équipement de certains véhicules en période hivernale (01/11 au 31/03) a été publié au Journal Officiel. Il vient compléter les articles précédents.

    Types de véhicules concernés

    Véhicules M1 et N1 (tourisme, SUV et camionnette) devront être équipés de 4 pneus hiver ou détenteurs de dispositifs antidérapants (chaînes, …) permettant d’équiper au moins les 2 roues motrices ;

    Véhicules M2 et M3 (cars, bus et autobus) et les véhicules N2 et N3 (Poids Lourds transport de marchandises) sans remorque ni semi-remorque devront être être équipés de pneus hiver sur au moins 2 roues motrices et 2 roues de l’essieu directeur ou détenteurs de dispositifs anti-dérapants permettant d’équiper au moins les 2 roues motrices ;

    Véhicules N2 et N3 (Poids Lourds transport de marchandises) avec remorque ou semi-remorque devront être détenteurs de dispositifs anti-dérapants permettant d’équiper au moins 2 roues motrices.

    Types de pneumatiques

    On entend par pneu hiver, les pneus bénéficiant d’un marquage M+S OU 3PMSF jusqu’au 1er novembre 2024 et M+S ET 3PMSF au delà.

    Le marquage des pneumatiques

    Marquage M+S

    Historiquement, les pneus portant le marquage M+S (Mud & Snow) sont des pneus hiver d’un point de vue réglementaire. Ce marquage indique seulement que le dessin de la bande de roulement est spécifique, mais il n’est pas associé à un test de performance obligatoire. Il ne donne donc pas d’assurance sur les capacités réelles des pneus en utilisation hivernale.

    Deux logos sont généralement identifiables (souvent apposés ensemble) sur le flanc d’un pneu hiver ou Toutes saisons

    Pneu M+S & 3PMSF

    Le marquage 3PMSF (3 Peaks Mountain Snowflake) est délivré par un laboratoire certifié. Illustré par une montagne à 3 pics contenant un flocon de neige, il indique que les pneus ont été approuvés par un test normé pour garantir le bon niveau de performance en conditions hivernales, et réglementé (Règlement N°661/2009 de l’Union Européenne et Reg N°117-02 pour l’UNECE).

    Les règles de montage à respecter

    Peu importe le véhicule, Il est nécessaire d’équiper les 4 roues pour conserver une adhérence maximale. Le montage de 4 pneus hiver ou toutes saisons est indispensable pour assurer une sécurité et une efficacité optimale.

    Si seul l’essieu moteur est équipé, la motricité ne sera assurée qu’au démarrage du véhicule.

    • TractionLes véhicules à traction (essieu avant moteur) seront déséquilibrés lors des virages et des freinages et auront tendance à partir en tête-à-queue lors des virages.
    • PropulsionLes véhicules à propulsion (essieu arrière moteur) auront tendance à partir tout droit lors des virages.

    Il est important de rappeler que les SUV n’ont pas tous 4 roues motrices et que l’essentiel des ventes se fait en 2 roues motrices.

    Les 4 roues motrices permettent de gagner en motricité en neige profonde ou sur le verglas. Mais sur le plat et plus encore en descente, les SUV, qu’ils soient à 2 ou 4 roues motrices, sont moins sûrs sur la neige et le verglas qu’une berline.

    Du fait de leur poids plus important et de leur centre de gravité plus haut, ils peuvent devenir incontrôlable, comme une luge sur une piste. Contrairement à ce qui est couramment imaginé, Il est donc indispensable de les équiper de 4 pneus adaptés pour les déplacements hivernaux.

    Les pneus M+S qui équipent d’origine de nombreux SUV ont plus une vocation « tous chemins » et ont des capacités insuffisantes pour assurer une mobilité et une sécurité optimales en hiver.

    Il est fortement recommandé de monter simultanément 4 pneus identiques : même marque, même gamme, même référence sur les véhicules à 4 roues motrices.

    L’utilisation de pneumatiques différents ou de niveau d’usure non homogène risque d’endommager les éléments de la transmission et de perturber les systèmes électroniques. Si les dimensions sont identiques, il est conseillé d’effectuer des permutations périodiques régulières pour uniformiser le niveau d’usure entre les pneus avant et arrière.

    Les autres sites à consulter

    Label Gardiennage confiance

    Le Label Gardiennage Confiance est attribué aux centres offrant les meilleures prestations de gardiennage de pneumatiques (été ou hiver)

    Jobs-pneu.fr

    Jobs-pneu.fr est le site dédié à l’emploi et à la formation dans la distribution de  pneumatique. Consultez les offres d’emploi et les différentes formations pour y accéder